Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Guérison miraculeuse ?

Bonjour,

Hier soir j'ai rencontré une femme qui participe à des rencontres un peu particulières où les gens prient autour d'un prêtre charismatique (?) et cette femme me racontait toutes les guérisons miraculeuses vues depuis des mois (des mal entendants enlèvent leurs appareils auditifs, une jeune femme droguée et courbée qui remarche normalement, des cancers généralisés guéris, etc) Elle encourage tout le monde à participer à ce genre d'événements, à prier pour la guérison des malades etc. D'autres personnes ont parlé de magnétiseurs qui par des massages arrivent à guérir des personnes. Mon interlocutrice devient alors très agressive en disant que ces magnétiseurs prennent le "mal" de la personne sur eux et que cela n'a rien à voir avec les guérisons dans les lieux de foi où elle va.

Son témoignage m'a terrorisé et énervé. Je ne comprends pas pourquoi. D'un côté j'ai l'impression d'avoir une foi minuscule et nulle si je n'adhère pas à cela (je devrais être heureuse pour ces gens guéris mais je n'y crois pas). De l'autre je suis sceptique. Je me demande si je dois aller à ces rencontres pour voir. En même temps cela me fait très peur. C'est totalement irrationnel.

Les gens autour de moi sont plutôt sceptiques aussi mais alors quelles sont ces guérisons? Sont-elles dans la tête des gens parce qu'ils ont une foi très forte?

Je prépare mon baptême adulte pour le mois de mai et je me sens encore très fragile par moment dans ma foi. Est ce qu'on peut se dire croyant tout en rejetant ce genre de choses?

haut de la page

J'ai vraiment les mêmes réserves que vous sur la questions des guérisons miraculeuses. Je n'ai moi-même aucune intention d'aller à ce genre de séances, parce que cela me rend mal à l'aise et que je ne veux pas le soutenir par ma présence.

Mais d'abord, il n'est pas utile de se laisser culpabiliser par des gens qui croient avoir une meilleure foi que tout le monde. Chacun son truc. Si votre amie aime cette ambiance de prière pour la guérison, je lui souhaite sincèrement que ça lui fasse le plus grand bien (même si je ne suis pas certain que ça lui fasse le plus grand bien, à voir ce que vous me dites).

Quant à moi, je ne demande pas à Dieu de guérisons. Il est certainement bon de remercier Dieu pour notre santé, et pour chacune de nos guérisons et de nos progrès. Car il est à l'origine de toute vie. Mais je ne crois pas qu'il faille pourtant lui demander de guérir quelqu'un. Je suis bien d'accord avec cette parole de Jésus dans l'Évangile selon Matthieu qui dit c'est un peu païen sur les bords de donner des ordres à Dieu comme s'il ne savait pas de quoi nous avons besoin (Matthieu 6:7-9, 25...) On peut lui dire nos soucis matériels, nos soucis de santé, nos projets et nos questions... Mais lui donner des ordres ne me semble pas bon.

Le problème, quand on demande à Dieu de guérir quelqu'un, c'est la conception de Dieu qui est derrière. Que pense t-on : que Dieu ne sait pas que Madame Machin est malade et qu'il serait bien qu'elle vive pour élever ses enfants? Pense t-on qu'il attende qu'il y ait assez de prières, assez ferventes, que ce soit le grand religieux Untel qui prie et impose les mains? Et le 2e problème, c'est que tout le monde n'est pas guéri, et qu'en criant partout "Dieu m'a guéri, Dieu m'a guéri" ont atteint ces gens-là dans leur souffrance et dans leur foi.

Par définition, Dieu est amour et vie. Il ne demande pas mieux que l'être humain vive en bonne santé. Il agit sans cesse pour tenter de faire reculer la maladie et la catastrophe, et il nous appelle à lutter à ses côtés pour soigner, protéger, construire, accompagner ceux qui souffrent... Si nous demandons quelque chose à Dieu à propos d'une maladie, ce serait plutôt qu'il nous éclaire sur les moyens de mieux soigner. Notre prière est aussi pour accueillir la force qui nous donne de vivre, dans la santé comme dans la maladie. Car il est possible que la maladie l'emporte malgré la puissance de Dieu et malgré nos soins à tous.

Et les guérisons miraculeuses, alors ? Vous avez raison, c'est un fait qu'il y a bien plus de manifestations de ce genre dans les sectes, les cérémonies vaudoues, les rites des marabouts africains ou des guérisseurs indonésiens... Il y a plus de guérisons dans ces mouvements que dans mon église, et pourtant, je n'ai absolument pas envie d'aller dans ces mouvements. Cela ne me semble pas du tout être un critère de vérité ou de proximité avec Dieu.

Comment marchent ces guérisons ? La personne humaine est un tout et quand on parle de corps, d'esprit, de sentiment, d'âme, de personnalité... il ne s'agit que d'aspects différents d'une même réalité qui est la personne. Le psychologique a donc une influence importante sur le corps.

  • Si l'on persuade quelqu'un qu'il est en train de guérir de son cancer, il peut très bien guérir, ça arrive. Les cancers se déclenchent sans que l'on sache toujours pourquoi, et une certaine proportion guérit spontanément sans que l'on sache pourquoi. Et quand on a un excellent moral le corps se défend mieux contre la maladie. Quand on prie, on peut recevoir de Dieu un meilleur moral, avec le soutien de gens qui nous aiment, c'est à mon avis le meilleur soutien que les gestes magiques.
  • Mais si l'on persuade quelqu'un qu'il est guéri de son cancer, il peut très bien se sentir guéri et ne pas l'être. C'est alors beaucoup plus grave car il arrête de se soigner et meurt vraiment, j'ai déjà rencontré plusieurs cas de gens tués ainsi par des guérisseurs chrétiens ou non-chrétiens. Parfois le guérisseur le pensait vraiment et y mettait toute sa foi et son cœur, mais il a quand même poussé des gens à se laisser mourir.

Un autre problème de ces cérémonies de guérison est l'influence de la personnalité de ces personnes qui disent avoir reçu de Dieu un pouvoir de guérison. Cette personnalité est en général assez forte et certaines personnes fragiles tombent facilement sous leur dépendance. Leur fonctionnement n'est alors plus bien loin de celui du rapport adepte d'une secte avec le gourou... Et là on est loin d'une guérison, on est dans la maladie.

Bonne route, dans la Paix

pasteur Marc Pernot

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris